Perma-Guard

Silicium dans l’organisme humain : bienfaisant ou nécessaire?

Poznaj fascynujący świat oceanicznych organizmów żywych wspomagających zdrowie ludzi i zwierząt.

 

Le silicium est présent dans les plantes. Il est également présent dans les organismes des animaux et aussi chez les hommes. La teneur moyenne en silicium est de 7 grammes, c’est donc plus que tous les éléments-traces ensemble.

Depuis plusieurs siècles, les plantes qui accumulent le silicium, telles que la prêle des champs (Equisetum arvense), étaient un moyen curatif dans le traitement des maladies liées à l’âge, la maladie d’Alzheimer, la fragilité des cheveux et des ongles, les fractures, les maux du dos, l’ostéoporose, les maladies cutanées, l’inflammation des tendons, pour accélérer la guérison des blessures et pour atténuer les rides. D’autre part, nous ne disposons que de peu d’informations sur le métabolisme de la silice chez les animaux et les hommes. L’absorption et la biodisponibilité du silicium (silicates et métasilicates) est également peu connue. Cet article permet de comprendre le rôle du silicium en présentant en même temps la littérature scientifique disponible actuellement à ce propos.

Influence du silicium sur les tissus, les organes et les maladies – les os et les tissus cartilagineux

déjà en 1972, dr Carlisle a démontré l’influence d’un régime pauvre en silicium sur la déformation du squelette et sur la forme incorrecte des articulations chez les poulets. Cette même année, dr Schwartz a publié les résultats des études similaires chez les rats : la déformation des crânes et des os. Si le régime était pauvre en silicium, la concentration du calcium, du zinc et du magnésium était trop faible dans les os de cuisse et dans les vertèbres dorsales. Ces études ont permis d’apprécier l’importance du silicium dans les processus de la formation biologique des tissus cartilagineux, des os, des cartilages et de la peau.
Dans les années suivantes, des autres articles ont été publiés portant sur l’impact du silicium sur les os et les tissus cartilagineux chez les hommes et les animaux.
En 1979, A. Schiano avec les coauteurs (Schiano A, Eisinger F, Detolle P, Laponche AM, Brisou B, Eisinger J) ont publié les résultats des études sur l’influence d’une solution contenant du silicium (à boire ou à injecter) sur la croissance du volume du tissu osseux spongieux (TVB – trabecular bone volume) chez les hommes. Il a observé une croissance remarquable de TVB chez les patients auxquels la solution a été administrée par rapport à ceux qui ne l’ont pas reçue.
En 1993, Eisinger avec les coauteurs ont démontré que la croissance de la densité du fémur dépend de l’administration des préparations ayant une teneur accrue en silicium chez les femmes souffrant de l’ostéoporose. En 2000, Rico et autres ont décrit l’influence du silicium sur la prévention des pertes de la masse des os suite à une ablation des ovaires chez les rats. Ils ont prouvé que le silicium réduisait les pertes de la masse des os et stimulait la formation des os, le silicium peut donc être un produit thérapeutique dans le traitement de l’ostéoporose.
Calomme et autres ont démontré un impact positif de l’acide orthosilicique sur la densité osseuse chez les poulets (2002) et sur la densité osseuses chez les rats après l’ablation des ovaires (2004).


Peau, cheveux et ongles

Le sujet de l’influence du silicium sur la peau, les cheveux et les ongles est systématiquement traité dans la littérature. En 1993, Lassus a effectué les études ouvertes qui consistaient à administrer aux patients du silicium sous la forme de l’acide silicique colloïde pendant 3 mois. Ce scientifique a démontré une amélioration, importante du point de vue de la statistique, de l’épaisseur et de la fermeté de la peau, l’atténuation des rides et une meilleure forme des cheveux et des ongles.

Barel et autres ont étudié l’influence du silicium sur l’état de la peau, des ongles et des cheveux par la mise en place d’un double essai témoin avec placébo. Le silicium a impacté positivement l’état de la surface de la peau, ses caractéristiques mécaniques et aussi l’éclat des cheveux et des ongles. L’application locale d’un gel au silicium a démontré son efficacité pour la prévention et le traitement d’une cicatrice hypertrophique.


Système cardio-vasculaire, athérosclérose des vaisseaux sanguins

 Les études des animaux, dont les lapins (Loeper 1979), ont démontré la réduction de la formation de l’athérome. Dans les pays moins développés, la morbidité de l’athérosclérose est moins élevée en raison de la transformation de la nourriture moins fréquente qui est de même plus riche en silicium. Dans les pays développés, le régime est moins riche en silicium ce qui accroît la fréquence de l’athérosclérose. La conception de la dépendance entre les vaisseaux sanguins sains et les quantités de silicium consommées est en outre confirmée par la relation entre la concentration moins élevée de l’acide silicique dans l’eau potable et l’athérosclérose commune en Finlande (Schwarz 1977).
Le mécanisme de la prévention de l’athérosclérose est suivant : le silicium est nécessaire pour maintenir la résistance et la cohérence des membranes intérieures des vaisseaux sanguins.


Maladie d’Alzheimer

Il s’avère que la présence de l’aluminium dans l’organisme peut accroître le risque de la maladie d’Alzheimer. Le silicium peut réduire remarquablement l’absorption de l’aluminium par l’organisme. Selon l’hypothèse des chercheurs, un régime riche en silicium réduit le risque de la maladie d’Alzheimer dû à la présence de l’aluminium.

Le rôle protecteur du silicium a été confirmé au cours des recherches effectuées pour la population française, et notamment pour les patients plus âgés. Une teneur en aluminium élevée dans l’eau potable pénalisait la fonction cognitive chez les patients lorsque la teneur en silicium était peu élevée, par contre lorsque la teneur en silicium de l’eau potable était plus élevée avec une teneur en aluminium identique, la taille de la pénalisation de la fonction cognitive chez les patients était plus petite.


Influence du silicium sur le système immunologique

Schiano et autres (1979) ont démontré que l’ajout de silicium dissolu accroît le nombre de lymphocytes et d’immunoglobulines en rotation (c’est notamment le cas de LgG – immunoglobulines de la classe G). Seaborn et autres (2002) ont constaté que le silicium joue un rôle fonctionnel dans la multiplication des lymphocytes. Mineo et autres (2004) ont démontré la stimulation de la multiplication des macrophages et le maintien de leur vitalité.

Métabolisme du silicium

Présence du silicium dans les produits alimentaires, dans les compléments alimentaires et dans les médicaments: la nourriture obtenue des plantes telles que l’avoine, l’orge ou le riz est caractérisée par une teneur en silicium plus élevée. La transformation de la nourriture végétale réduit significativement son taux. La nourriture d’origine animale présente une teneur en silicium moins élevée.

Assimilation et biodisponibilitéla biodisponibilité du silicium dépend de sa solubilité et de sa spéciation (processus de l’apparition de nouvelles espèces, sans isolation géographique, sous l’influence de la sélection diversifiant). Nous ne disposons pas toujours de données crédibles à propos du métabolisme du silicium chez les hommes. Partiellement c’est à cause de l’existence de plusieurs formes du silicium dans un régime dont l’assimilation est différente en fonction de l’organisme.Par exemple 1% du silicium était absorbé en tant que silicate d’aluminium Al2(SiO3)3, et les autres recherches ont démontré que le silicium était absorbé au niveau de 80% en tant qu’acide mono (=ortho) silicique H4SiO4 stabilisé. Le silicium est bien assimilé sous la forme de l’acide silicique, notamment l’acide orthosilicique H4SiO4 ou orthobisilicique H6Si2O7. Il est facilement assimilable depuis le tube digestif (assimilation de 50-80%). Dans celui-ci, le silicium peut être absorbé depuis les liquides (20-30%) sous la forme de l’acide orthosilicique (H4SiO4) ou depuis les aliments solides (70-80%) sous la forme hydrolysée jusqu’à l’acide orthosilicique (H4SiO4). L’assimilation journalière moyenne du silicium par l’organisme est inférieure à 50%. L’assimilation du silicium diminue avec l’âge.

Répartition du silicium: l’organisme humain contient environ 7 grammes de silicium. Les concentrations plus élevées en silicium sont présentes dans les os, les ongles, les tendons et dans les parois de l’aorte. La concentration en silicium la plus élevée est dans les ongles (1500 mg/kg) et dans les reins. La concentration du silicium la moins élevée est dans les globules rouges et dans le sérum (environ 44 mg/kg pour les globules rouges et 20 mg/kg sous la forme de l’acide silicique dans le plasma), dans le foie et dans la rates et les poumons. Le silicium est également présent dans le lait des femmes allaitantes.
Excrétion du siliciumle silicium est excrété avant tout avec l’urine et les quantités moins importantes avec les selles.

 

Rôle du silicium dans la formation des os et des tissus conjonctifs:

  • Le silicium rend plus facile le dépôt du calcium et des autres éléments dans les os
  • L’ajout du silicium réduit la quantité des cellules ostéoclastes tout en réduisant l’exposition des os à la résorption et à la perte de la masse
  • Le silicium stimule les ostéoblastes
  • Le silicium stimule la synthèse du collagène
  • Le silicium rend plus facile la formation du glycosaminoglycane et du collagène dans les os
Dans la matrice des cellules du tissu conjonctif, on distingue deux classes principales des macromolécules extracellulaires:
(1) chaînes polysaccharides de la classe des glycosaminoglycanes covalents reliés aux protéines sous la formes des protéoglycanes et
(2) protéines fibreuses contenant entre autres le collagène et les élastines présentant les caractéristiques structurelles et liantes.
Ad. (1) Les glycosaminoglycanes sont des molécules à charge négative qui se distinguent par une longue chaîne des unités disaccharides répétées. Le silicium est un composant intégral des quatre types de glycosaminoglycanes : acide hyaluronique du cordon ombilical, sulfate de dermatane de la muqueuse, 4-sulfate de chondroïtine et sulfate d’héparane. Grâce au silicium, les chaînes polysaccharides des glycosaminoglycanes peuvent se lier entre-elles. Il possède des liaisons covalentes avec chacun des glycosaminoglycanes en tant que silanolate ester ou éther– dérivée de l’acide silicique en formant les ponts continus R1—O—Si—O—R2 ou R1—O—Si—O—Si—O—R2. Ainsi le silicium forme un squelette structurel du tissu conjonctif en liant les chaînes polysaccharides ce qui permet de maintenir l’élasticité des tissus conjonctifs.
Ad. (2) Les enzymes dépendant du silicium relient les chaînes des aminoacides isolées pour former les fibres de collagène.


Carence en silicium

Les recherches relatives à la carence en silicium ont été menées chez les poulets et les rats par Carlisle (1972) et Schwartz (1972). L’impact de la carence en silicium sur l’organisme humain n’est pas encore confirmé formellement.

Malgré l’absence de méthodes confirmées de l’étude de l’impact du silicium, les données relatives aux effets de sa présence sont disponibles. Les ongles fragiles, les cheveux fins, la perte d’élasticité de la peau, l’ostéopénie (réduction de la masse des os avec l’âge) sont les symptômes constatés de la carence en silicium prouvés par les chercheurs lors de la mise en place d’une dose de silicium accrue et de l’observation des effets.


Interactions démontrées entre le silicium et des autres éléments

Le silicium interagit avec les éléments tels que le cuivre, le zinc ou le germanium. Le silicium détermien l’absorption du calcium par l’organisme. Le silicium et le bore font preuve d’un effet de synergie.

 

Toxicité du silicium

Les pierres siliciques ont apparu chez certains patients qui ont subi une thérapie à long terme de neutralisation de l’acide avec le trisilicate de magnésium. Une respiration prolongée de l’air présentant une forte concentration en silicium peut être à la source de la silicose. Les particules du silicium pénètrent alors, par les alvéoles pulmonaires, aux poumons ce qui entraîne la destruction et  la fibrose de leurs tissus ce qui réduit la capacité des poumons et raccourcit la haleine.

Cancérogénéité et génotoxicité
Le silicium n’a pas démontré de propriétés cancérogènes chez les souris et chez les rats pour un régime contenant 5% du silicium. Une étude réalisée avec les tests Ames et Rec-assay avec les bactéries Bacillus subtilis n’a pas démontré d’action mutagène du silicium.


Résultats des études du silicium avec OSAB

Les études effectuées à Amsterdam dans les années 2004-2007, avec les compléments alimentaires liquides contenant de l’acide silicique oligomérique biologiquement disponible (70-80%) et stabilisé avec une petite quantité d’acide borique (OSAB). Les études sur les effets secondaires OSAB ont été effectuées sur 13 500 personnes. Les résultats cliniques ont été vérifiés après 3 et 9 mois chez 98 patients en application des questionnaires standards.
Sécurité/effets secondaires/effets indésirablespendant 4 ans, uniquement 15 cas des effets secondaires qui ont été observés : nausées (5), aigreurs (3), diarrhée (3), éruption (1), insomnie (2) i grattement (1). Sans d’autres effets secondaires. L’acide silicique non colloïdal s’est avéré être une préparation très sûre pour les hommes.
Effets observés de l’utilisation de l’acide silicique non colloïdal:
Très fréquents (> 10%):
  • remarquable amélioration de l’état de la peau
  • remarquable réduction des rides
  • réduction de la fragilité des cheveux et des ongles
  • renforcement des cheveux et des ongles
  • meilleur éclat des cheveux et des ongles
  • réduction des maux des articulations et du dos
  • amélioration de la vitalité, de l’immunité de l’organisme et du bien-être
Moins fréquents (< 10%):
  • réduction des problèmes liés à la peau tels que le psoriasis ou les éruptions
  • réduction de la goutte (polyarthrite rhumatoïde, arthrite psoriasique)
  • meilleure guérison des blessures (ulcères de la jambe)
  • réduction du taux de contamination lors d’une contamination des voies respiratoires supérieures
  • affaiblissement de l’allergie telle que la rhume des foins ou bien l’allergie alimentaire
  • prévention de l’augmentation de la pression sanguine
  • réduction de la prédisposition aux constipations
  • réduction de l’insomnie
  • meilleure puissance sexuelle
  • meilleure guérison des fractures des os


Comparaison de l’influence du silicium et de la glucosamine sur la dégénération légère et modérée des articulations des genoux

 

Les études ont confirmé les effets favorables du silicium chez 9 sur 12 (75%) patients, en revanche pour la glucosamine, les effets favorables ont été constatés seulement chez 2 sur 13 (15%) patients après 4 mois de l’administration de la substance. Il n’était plus possible de continuer les études car la plupart des patients ont cessé de prendre de la glucosamine.


Résumé

Les résultats des études sont similaires à ceux présentés dans les parutions antérieures. OSAB s’est avéré être un composant alimentaire sûr qui améliore remarquablement l’état de la peau, des ongles, des cheveux et le système moteur en général. En outre, les études confirment les effets favorables en cas d’hypertension artérielle, d’insomnie et d’inflammation des voies respiratoires supérieures. La réduction de la pression artérielle par OSAB peut être provoquée par son action directe ou indirecte par l’amélioration de l’assimilation des médicaments contre l’hypertension.

L’effet favorable pour l’inflammation des voies respiratoires supérieures est associé à l’atténuation des allergies telles que la rhume des foins ce qui peut être lié à l’influence du silicium sur le système immunologique ce qui se manifeste par l’intensification de la circulation des lymphocytes et des anticorps, notamment des immunoglobulines IgG (Schiano et autres, 1979).
Une meilleure qualité du sommeil peut être provoquée par l’accroissement de la force vitale de l’organisme et par un meilleur bien-être en général. Une guérison plus rapide des fractures des os est associée à l’impact favorable du silicium sur la croissance des os et sur leur minéralisation

Sklep Online

W naszym sklepie zaopatrzysz się w ziemię okrzemkową Fossil Shell Flour ©
Serdecznie zapraszamy do zakupów